2017. Réseaux techniques, démocratie et alternatives écologiques.

2017. L’eau dans l’agglomération Parisienne : réseaux techniques, démocratie et alternatives écologiques.

Dossier pour la revue AMAN IWAN, n°2 (L’eau).
Articles + entretien avec Anne le Strat.

 

Recherches préliminaires, notes de synthèse, entretiens..

Ce travail de recherche et d’écriture vient compléter les réflexions sur l’écologie urbaine et les réseaux amorcées dans le projet de mobilité et le projet de fin d’études, respectivement sur la question des crues en milieu urbain à Mestre (Vénétie) et l’architecture comme gestion des climats à travers la circulation des réseaux (abordée à travers l’architecture hospitalière).

 

Il s’agit ici, dans une perspective à la fois plus large (acteurs economiques et politiques, paradigmes technologiques et sociaux) et géographiquement située (l’agglomération parisienne) de participer avec la revue à une lecture trans-territoriale de la gestion de l’eau, et pour ce dossier de faire émerger les enjeux spécifiques liés à cette ressource dans le cas des grandes métropoles du nord.

 

Intimement liée à celle des réseaux techniques, la question de l’eau dans les territoires urbains des pays développés permet d’introduire les problèmes de solidarité territoriale, de dot urbaine et de décroissance. Et met en lumière une situation dans laquelle la mise en place alternatives à un modèle caduque basé sur l’idée de croissance continue ne pourra se faire sans une réflexion politique sur le statut de l’eau comme bien «commun».

 

L’eau dans l’agglomeration parisienne.pdf