2014. Le plan incliné

2014 – Mémoire de master. ENSAPB

Plan(s) incliné(s) : trois régimes de pente.

Description du rôle joué par le motif du plan incliné et de ses dérivés à l’intérieur de différents dispositifs architecturaux.

 

Sous la direction de Phillippe Villien.

 

Ce travail a pris pour objet le plan incliné, «objet vague […] dont les variations forment des figures problématiques». L’instabilité à laquelle les corps sont confrontés sur sa surface a permis de problématiser la question de l’usager en mouvement à l’intérieur de l’architecture (ou plutôt sur les architectures). Cette problématisation s’est construite à travers une suite de cas d’études dans lesquels on a cherché à lire à quels fonctionnements esthétiques, physiologiques, discursifs, et donc par conséquent économiques et politiques, se rattachent chaque fois le plan incliné et l’instabilité des corps qu’il implique. Parmi ces «moments» du plan incliné ont été abordés notamment les villas construites par Adolf Loos, le dispositif des jardins pittoresques anglais, les travaux de Shusaku Arakawa et Madeleine Gins.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *